La vie de la commune

Fermer La commune

Fermer Histoire de la commune

Fermer AMVD

Fermer La chasse

Fermer La presse

Fermer Le souvenir Français

Fermer Les Millois

Fermer Les entreprises

Fermer Les évènements

Recherche



Calendrier
Mentions légales
Histoire de la commune - La Hotte du Diable

La hotte du diableLa hotte du Diable est le nom donné à une énorme pierre située à la sortie du village de Milly sur Bradon en direction de Murvaux sur la droite, dans une propriété appartenant actuellement à la famille Lehuraux.

Elle ressemble à un parallélépipède qui mesure 3 m de hauteur, 1,80m de largeur et 0,6m d'épaisseur. La partie enfouie dans le sol mesure plus de 1,6m. Il est certain que cette masse a été placée à cet endroit par la main de l'homme, puisqu'elle est formée de calcaire corallien  comme celui de la côte Saint Germain ou d'une des côtes avoisinantes.

Le numéro du plan cadastral est ZH34. Par arrêté du 6 juin 1935 notifié au préfet du département de la Meuse à la mairie de Milly sur Bradon et transcrit au bureau des hypothèques de la situation du monument naturel, la Hotte du Diable est classé parmi les monuments naturels et les sites à caractères historiques (1). La copie de cet arrêté peut être consultée auprès de la famille Lehuraux qui autorise la visite tous les jours de l'année après en avoir été avertie.

 

Les originesLa Hotte du Diable

 Une quinzaine d'interprétations ont été données pour son origine.

- Borne militaire romaine
Bo- Borne ou miliaire de la voie romaine de Reims à Metz
- Borne séparatrice entre l'Austrasie et la Neustrie

- Borne séparatrice entre les pays des Rèmes et celui des Trévires. Les Rèmes et les Trévires constituaient le peuple de la Gaule Belgique et dont les capitales étaient Reims et Trèves.

- Menhir ou borne limitative de pays.

- Borne antique pour marquer la limite du Verdunois ou de l'ancien comté de Verdun.

- Jet de volcan.

- Calvaire isolé par les érosions, puis approprié et conservé sous le nom de monument mégalithique.

- Monument encore existant du culte des druides.

- Pierre fichée en dolmen amenée et placée là par une puissance infernale.

- Henriquez, dans son abrégé d'histoire de Lorraine, précise que cette pierre monstrueuse pourrait La Hotte du Diablebien être du nombre de celles qui furent plantées pour marquer la séparation de l'Empire de France par suite de l'entrevue de l'empereur Albert et de Philippe le Bel à Vaucouleurs en 1299

- Clouet, dans l'histoire de Verdun, rapporte que la pierre énorme, connue à Milly sous le nom de la Hotte du Diable, est près de nous un monument encore subsistant de l'époque des druides.

- D'après Houzelle, directeur d'école à Montmédy, ce serait un menhir ou pierre du souvenir, monument funéraire érigé à la mémoire d'un chef.

 

Une seconde pierre plus petite, longue de 195cm et large de 75cm ayant la forme d'un menhir était enfouie prés de la Hotte du Diable. Cette pierre fut dégagée vers 1900 et transportée derrière la croix du cimetière où elle repose encore aujourd'hui.

Au cours de la guerre 1914-1918 et plus exactement en 1917, les allemands ont donné à la Hotte du Diable une nouvelle interprétation sur les deux tiers environ de la hauteur, ils ont taillé un cartouche entourée d'une palme formée d'un rameau de chêne (la force) et d'un rameau d'olivier (la paix). Au centre est représenté la croix de fer avec la couronne impériale, le W (Wilheme, Guillaume II empereur d'Allemagne (1888-1918) encadré par les inscriptions suivantes :

 

La hotte du Diable

Dans la partie haute

843

KAROLINER GRENZSTEIN

VERTRAL VON VERDUN

Dans le bas

DEN BEI VERDUN

GEFALLENEN KRIEGERN

DER AEMZZ DES DEUTICHEN

KRONPRINZEN GEWIDNET

GENERAL KOMMANDO

VII ARMEE KORPS GENERAL VON

FRANCOIS

1917
La hotte du Diable

 

Cette inscription signifiait que Louis le Germanique allait jusqu'à la Meuse. Louis le Germanique (843- 876), fils de Louis le Pieux, s'allia avec son frère Charles le Chauve contre son fils Lothaire. Il raffermit son entente avec Charles par les serments de Strasbourg (842) et signa le traité de Verdun (843) où il reçut les régions à l'est du Rhin.

Le général Von François était un protestant français chassé par la révocation de l'Edit de Nantes (18 octobre 1685), édit qui prive la France de 200 000 à 300 000 sujets qui émigrèrent notamment en Suisse et en Allemagne. En 1917 il occupait le presbytère de Milly avec son QG. Les autres officiers étaient cantonnés dans la maison appartenant actuellement à Mr Daniel Lehuraux. Une carte postale d'origine allemande en témoigne la véracité avec photo de la maison, guérite, sentinelle portant le casque à pointe. De plus, un blockhaus avec une entrée et une sortie, totalement construit en béton armé de poutrelles et de barres de fer, épais de 90cm, aujourd'hui pratiquement rasé, assurait la protection de ces messieurs.

Selon les témoignages d'habitants restés au village en 1917, dont Mr Henri Richard, la cérémonie se déroula en présence du Konprinz qui demeurait à Stenay au château des Tilleuls en présence d'officiers allemands en armes, casques à pointe en tête et d'une musique.

L'abbé Laval, qui avait fait des recherches à ce sujet, y voyait là une vengeance du général Von François qui avait dû quitter son pays pour des motifs religieux.

La guerre terminée, lors de la séance du conseil municipal du 6 novembre 1922, le conseil décida la suppression de l'inscription allemande existant sur la pierre mégalithique sous condition que le monument ne soit pas détérioré, en y appliquant une couche de ciment.

A l'heure actuelle, la couche de ciment existe toujours. Des personnes, informées sans doute de l'inscription, ont essayé de détacher la couche de ciment. N'y étant pas parvenu, chacun peut toujours se poser la question. Les inscriptions existent-elles toujours ?

Nul ne le sait. Après la deuxième guerre mondiale, Mr Alphonse Godet alors maire de Milly aurait souhaité que l'inscription soit découverte. Aucune autorisati

La hotte du diableLa hotte du Diable est le nom donné à une énorme pierre située à la sortie du village de Milly sur Bradon en direction de Murvaux sur la droite, dans une propriété appartenant actuellement à la famille Lehuraux.

Elle ressemble à un parallélépipède qui mesure 3 m de hauteur, 1,80m de largeur et 0,6m d'épaisseur. La partie enfouie dans le sol mesure plus de 1,6m. Il est certain que cette masse a été placée à cet endroit par la main de l'homme, puisqu'elle est formée de calcaire corallien  comme celui de la côte Saint Germain ou d'une des côtes avoisinantes.

Le numéro du plan cadastral est ZH34. Par arrêté du 6 juin 1935 notifié au préfet du département de la Meuse à la mairie de Milly sur Bradon et transcrit au bureau des hypothèques de la situation du monument naturel, la Hotte du Diable est classé parmi les monuments naturels et les sites à caractères historiques (1). La copie de cet arrêté peut être consultée auprès de la famille Lehuraux qui autorise la visite tous les jours de l'année après en avoir été avertie.

 

Les originesLa Hotte du Diable

 Une quinzaine d'interprétations ont été données pour son origine.

- Borne militaire romaine

- Borne ou miliaire de la voie romaine de Reims à Metz

- Borne séparatrice entre l'Austrasie et la Neustrie

·        - Borne séparatrice entre les pays des Rèmes et celui des Trévires. Les Rèmes et les Trévires constituaient le peuple de la Gaule Belgique et dont les capitales étaient Reims et Trèves.

·        - Menhir ou borne limitative de pays.

·        - Borne antique pour marquer la limite du Verdunois ou de l'ancien comté de Verdun.

·        - Jet de volcan.

·        - Calvaire isolé par les érosions, puis approprié et conservé sous le nom de monument mégalithique.

·        - Monument encore existant du culte des druides.

·        - Pierre fichée en dolmen amenée et placée là par une puissance infernale.

·        - Henriquez, dans son abrégé d'histoire de Lorraine, précise que cette pierre monstrueuse pourrait La Hotte du Diablebien être du nombre de celles qui furent plantées pour marquer la séparation de l'Empire de France par suite de l'entrevue de l'empereur Albert et de Philippe le Bel à Vaucouleurs en 1299

·        - Clouet, dans l'histoire de Verdun, rapporte que la pierre énorme, connue à Milly sous le nom de la Hotte du Diable, est près de nous un monument encore subsistant de l'époque des druides.

·        - D'après Houzelle, directeur d'école à Montmédy, ce serait un menhir ou pierre du souvenir, monument funéraire érigé à la mémoire d'un chef.

 

Une seconde pierre plus petite, longue de 195cm et large de 75cm ayant la forme d'un menhir était enfouie prés de la Hotte du Diable. Cette pierre fut dégagée vers 1900 et transportée derrière la croix du cimetière où elle repose encore aujourd'hui.

Au cours de la guerre 1914-1918 et plus exactement en 1917, les allemands ont donné à la Hotte du Diable une nouvelle interprétation sur les deux tiers environ de la hauteur, ils ont taillé un cartouche entourée d'une palme formée d'un rameau de chêne (la force) et d'un rameau d'olivier (la paix). Au centre est représenté la croix de fer avec la couronne impériale, le W (Wilheme, Guillaume II empereur d'Allemagne (1888-1918) encadré par les inscriptions suivantes :

 

La hotte du Diable

Dans la partie haute

843

KAROLINER GRENZSTEIN

VERTRAL VON VERDUN

Dans le bas

DEN BEI VERDUN

GEFALLENEN KRIEGERN

DER AEMZZ DES DEUTICHEN

KRONPRINZEN GEWIDNET

GENERAL KOMMANDO

VII ARMEE KORPS GENERAL VON

FRANCOIS

1917
La hotte du Diable

 

Cette inscription signifiait que Louis le Germanique allait jusqu'à la Meuse. Louis le Germanique (843- 876), fils de Louis le Pieux, s'allia avec son frère Charles le Chauve contre son fils Lothaire. Il raffermit son entente avec Charles par les serments de Strasbourg (842) et signa le traité de Verdun (843) où il reçut les régions à l'est du Rhin.

Le général Von François était un protestant français chassé par la révocation de l'Edit de Nantes (18 octobre 1685), édit qui prive la France de 200 000 à 300 000 sujets qui émigrèrent notamment en Suisse et en Allemagne. En 1917 il occupait le presbytère de Milly avec son QG. Les autres officiers étaient cantonnés dans la maison appartenant actuellement à Mr Daniel Lehuraux. Une carte postale d'origine allemande en témoigne la véracité avec photo de la maison, guérite, sentinelle portant le casque à pointe. De plus, un blockhaus avec une entrée et une sortie, totalement construit en béton armé de poutrelles et de barres de fer, épais de 90cm, aujourd'hui pratiquement rasé, assurait la protection de ces messieurs.

Selon les témoignages d'habitants restés au village en 1917, dont Mr Henri Richard, la cérémonie se déroula en présence du Konprinz qui demeurait à Stenay au château des Tilleuls en présence d'officiers allemands en armes, casques à pointe en tête et d'une musique.

L'abbé Laval, qui avait fait des recherches à ce sujet, y voyait là une vengeance du général Von François qui avait dû quitter son pays pour des motifs religieux.

La guerre terminée, lors de la séance du conseil municipal du 6 novembre 1922, le conseil décida la suppression de l'inscription allemande existant sur la pierre mégalithique sous condition que le monument ne soit pas détérioré, en y appliquant une couche de ciment.

A l'heure actuelle, la couche de ciment existe toujours. Des personnes, informées sans doute de l'inscription, ont essayé de détacher la couche de ciment. N'y étant pas parvenu, chacun peut toujours se poser la question. Les inscriptions existent-elles toujours ?

Nul ne le sait. Après la deuxième guerre mondiale, Mr Alphonse Godet alors maire de Milly aurait souhaité que l'inscription soit découverte. Aucune autorisation ne lui fut accordée étant donné le degré de haine qui existait entre les deux peuples.

 La Hotte du Diablehhh

 (1) voir http://www.lorraine.ecologie.gouv.fr/Liens_CARMEN/Paysage/SITEC/SC55338A.pdf

 

Avec de grands remerciements à Mr D. Lehuraux pour ses recherches et sa collaboration.

 

 

 

 


n ne lui fut accordée étant donné le degré de haine qui existait entre les deux peuples.

 La Hotte du Diablehhh

 (1) voir http://www.lorraine.ecologie.gouv.fr/Liens_CARMEN/Paysage/SITEC/SC55338A.pdf

 

Avec de grands remerciements à Mr D. Lehuraux pour ses recherches et sa collaboration.

 

 

 

 



Date de création : 21/01/2009 @ 15:24
Dernière modification : 20/10/2009 @ 15:34
Catégorie : Histoire de la commune
Page lue 2962 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article





Réaction n°1 

par EYMET le 21/01/2009 @ 18:19

Très intéressant, le rédacteur a eu un travail d'archives remarquable, dommage que les Allemands se soient permis de profaner ce vestige assez impressionnant.
En fait on ne connait pas exactement la signification de cette énorme pierre, peut-être vaut-il mieux, cela permet de soulever toujours de nouvelles hypothèses et de faire des recherches.
Amicales Salutations

Joël Eymet

 
Le mot de la rédaction

Bienvenue sur le site " Au fil du Bradon


 

 

Vous voici sur le site internet de la commune de Milly sur Bradon (55) qui se veut le site de tous ses habitants. Ils ont a leur disposition des albums photos, des articles qui leur sont accessibles.Dans la boîte " La vie de la commune ", nous allons, autant que possible, parler de l'ancien Milly et des événements qui se déroule dans cette commune, mais ces articles ne peuvent paraîtrent qu'avec la collaboration de tous les habitants qui ont tous une histoire, une photo, une anecdote ou "un je sais quoi" qui vont permettre de faire vivre ce site et de montrer aux internautes qu'un petit village de la Meuse sait vivre à une époque qui se modernise.


 
Pour être toujours informé des articles qui seront postés sur le site, inscrivez vous en cliquant sur "Devenir membre" dans la boîte Préférences de droite vous pourrez aussi proposer vos articles à la rédaction.

Nous avons mis pour commencer un article " L'ancienne école " qui regroupe des photos de classe. Si quelques uns se reconnaissent ou connaissent une personne présente sur ces photos, nous serons très heureux d'ajouter des noms dans les légendes des photos, et des reportages sur les maisons anciennes du village avec leurs histoires. Pour cela, nous avons besoin de l'aide des habitants en nous faisant parvenir un mail (cliquez ICI ) pour expliquer vos idées que nous vous aiderons à concrétiser.

Il y a aussi un reportage photo sur l'église, celui-ci ne demande qu'a être alimenté d'histoires ou d'anecdotes s'y reportant.

 

 
Quoi de neuf ?

 

Vous voulez être averti dés qu'une nouveauté parait sur ce site ?


INSCRIVEZ VOUS A LA LETTRE D'INFORMATION.
 

 
Visites

 103060 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Les parutions
28/02/2010 Photos de classe
20/11/2009
Concours de belote
25/07/2009 Fête patronale
19/06/2009 CSSA Sedan
20/03/2009 Borne US
28/01/2009 Crues
23/01/2009 Légendes
21/01/2009 La hotte du Diable
12/01/2009 Veillée jeux
10/01/2009 Histoire de Milly
29/12/2008 Pose de la borne US
23/12/2008 La vie au 18ème
23/12/2008 Le père Noël
21/12/2008 Libération de Milly
06/12/2008 Défilé de la St Nicolas
14/11/2008 Jeannette
31/10/2008 Halloween
17/10/2008 Ecole 1965-1967
20/09/2008 Ecole 1948-1954
24/08/2008 Le vide-grenier
24/08/2008 Le vide-grenier
23/07/2008 Fête patronale
23/07/2008 Nouveaux arrivants
10/07/2008 Le carré militaire
30/06/2008 Photos aériennes
16/06/2008 Ouverture du site

En voir plus... En voir plus...

Météo en direct

Meuse Annuaire

Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 17 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
11 Abonnés
Design : Sabine Jeangérard - Creative commons - Optimisé pour Firefox
^ Haut ^