La vie de la commune

Fermer La commune

Fermer Histoire de la commune

Fermer AMVD

Fermer La chasse

Fermer La presse

Fermer Le souvenir Français

Fermer Les Millois

Fermer Les entreprises

Fermer Les évènements

Recherche



Calendrier
Mentions légales
Histoire de la commune - Les légendes

Légende n°1La hotte du Diable

 

Vers 630 après Jésus Christ, Saint Balderie de Montfaucon envoie un religieux prendre des nouvelles de son disciple, le moine Vandregisilius, qui avait installé un oratoire dédié à Saint Gilles et situé à Dun sous la porte de Milly.

 

Ne trouvant pas Vandregisilius à l'oratoire, le religieux va à sa recherche et, s'égarant au milieu d'une sombre forêt de chênes, se retrouve tout à coup, dans une place circulaire entourée d'un portique formé de hautes pierres brutes couvertes d'énormes tablettes.

 

Au milieu de cette place, une multitude de personnes sont réunies pour célébrer un sabbat. A la vision du Saint Homme portant sur sa poitrine le sacré de sa religion, l'assistance poussa un cri d'effroi.

 

Les sorciers épouvantés cherchent le salut dans la fuite, et le manche à balai contre les jambes, chacun charge une pierre de pratique et s'élève dans les airs.

 

Le religieux, aussi terrorisé que les fuyards, se protège en brandissant sa croix. Le dernier sorcier à effectuer son ascension perd brutalement une partie de son pouvoir. La lourde pierre tombe et se plante en terre où elle restera éternellement comme témoignage de la victoire du Christ sur les forces de l'enfer.

 

Pour cette raison, cette pierre porte depuis cette date le nom de HOTTE DU DIABLE.

 

 

 

 

Légende N°2 d'après G. Grillet

 

Au temps où Saint Germain habitait non loin de Dun, la côte escarpée qui porte son nom, le Diable, ayant sur son dos une hotte de paysans venait souvent le troubler dans ses méditations. Perdant enfin patience, le Saint saisit un jour une énorme pierre et la mit dans la hotte de son persécuteur. Tout d'abord, Satan prit fort bien la chose et descendit tranquillement la pente de la montagne. Mais son fardeau finit par lui peser et, il le jeta bas sur le finage (territoire) de Milly, à l'entrée du vallon de Murvaux. On voit encore, fiché en terre et fortement incliné, ce bloc, borne ou menhir, appelé dans le pays la HOTTE DU DIABLE.

 

 

 

Légende N°3 d'aprés Louis Pitz dans son livre "Contes et légendes de Lorraine" aux éditions Nathan 1966.

 

Les roches solitaires, les pierres aux formes bizarres étaient à l'époque gauloise, l'objet d'une vénération religieuse. C'était là que siégeaient les anciens Dieux et qu'ils recevaient les hommages de leurs fidèles. La pierre de Milly, près de Dun, en est une des rares exemples en Lorraine, terre trop souvent bouleversée par les invasions étrangères. Si l'on en croit les anciens chroniqueurs locaux, cette pierre, sous le nom de "PETRA PERTUSA" (pierre percée), aurait servi juste de frontière entre la Neustrie et l'Austrasie. Elle est également connue sous le nom de " HOTTE DU DIABLE" car l'imagination des chrétiens primitifs, substituant Satan aux dieux du progressisme, ou les confondant dans la même réprobation, ne pouvaient manquer de donner à ce rocher, naguère lieu de culte païen, une origine diabolique.

 

Cela se passait en effet dans les temps très reculés où les Dieux des panthéons gallo-romains venaient juste de céder la place au Dieu unique des chrétiens.

 

La hotte du DiableSaint Saintier avait évangélisé Verdun, et Saint Remacle, l'apôtre des Ardennes, avait eu bien du mal à chasser des forêts de la Woëvre tous les satyres, Priapes et Walkyries qui y avaient élu domocile depuis des temps immémoriaux.

 

Satan, impuissant, voyait ainsi ses forteresses tomber les unes après les autres. Il ne savait plus où se réfugier. Il n'osait plus se rapprocher des lieux sanctifiés par la foi nouvelle. Mais il est tenace et ne voulait pas avouer sa défaite. Il résolut donc de tenter un suprême effort en vue de reconquérir son ancien royaume.

 

Il en voulait tout particulièrement aux moines de Saint Remacle qui s'étaient installés à Stavelot, en pays Wallon et qu'il accusait de tous ses malheurs. Il décida de les anéantir. Il arracha une montagne de granit, y fixa un gros anneau d'airain et le chargea dans une hotte sur ses épaules. Il descendit la vallée de la Meuse, évitant Verdun dont l'accès lui était interdit depuis l'arrivée de Saint Saintier, premier évêque de Verdun. Son intention était de broyer le monastère de Stavelot sous l'énorme masse de rocher.

 

Le "roi enfumé" cheminait lentement, ployant sous le fardeau qui lui écrasait les épaules. Mais la colère et la certitude de porter un coup décisif à ses ennemis décuplaient ses forces.

 

Cependant, son passage répandait partout la flamme et le soufre incendiait les forêts impénétrables. Il opérait ainsi "le brûly" sans le savoir de précieux services aux futurs habitants de ces contrées. Mais, Saint Remacle fut averti du péril qui menaçait son monastère et, sans hésiter, résolut de s'opposer aux funestes destins du Diable.

 

Vétu de la bure, armé de son bâton de pèlerin, il parti à sa rencontre. La hotte du DiableSur le dos, il portait une hotte, dans laquelle il avait jeté, pèle mêle toutes les vieilles sandales des moines.  Il rejoignit bientôt le Diable dans la région de Stenay. Epuisé par sa longue marche et le poids de sa charge, le démon avait jeté le rocher à terre et s'était assis dessus. Son flan ruisselait d'une sueur phosphorescente et son haleine sentait le soufre brulé. Il scrutait attentivement l'horizon, cherchant son itinéraire. Bientôt il aperçut un vieillard à la chétive allure qui boitait et portait une hotte dont le poids l'écrasait. C'était Saint Remacle, mais Satan ne le reconnut pas.

 

Quand il fut à portée de la voix, Satan se leva et s'avança vers lui :

- Salut, vieillard étranger !

Saint Remacle, sans se démonter, lui rendit son salut.

- Où vas-tu donc comme ça ? lui demanda le Diable qui voulait engager la conversation pour savoir l'endroit exact où se trouvait le fief de ses ennemis.

- A Rome, répondit Saint Remacle. C'est bien loin en effet. Et toi, où te rends tu ? Tu parais tout rompu de fatigue, poursuivit le Saint.

- Je vais à Stavelot. Mais dis moi, vieillard, est ce encore loin?

- Mon pauvre ami, c'est loin, très loin encore. Moi qui te parle, j'en viens. Eh bien regarde ma hotte, j'ai usé toutes ces chaussures depuis que j'ai quitté cette ville.

- Comment ! dit le Diable en voyant le nombre impressionnant de sandales qui s'entassaient dans la hotte du voyageur. C'est donc si loin ?

- Hélas, oui, répondit Saint Remacle

 

A ces mots le Diable comprit qu'il n'atteindrait jamais le monastère avec son fardeau. Une terrible colère s'empara de lui. Dans sa rage, il saisit le rocher, en détacha l'anneau et lança l'énorme masse dans les airs. La pierre décrivit dans le ciel une immense parabole jusqu'au dessous de l'horizon et alla retomber bien loin de là, au milieu de la plaine de Dun, plus exactement à Milly.

Ce qui lui valut son nom.


Date de création : 23/01/2009 @ 11:09
Dernière modification : 20/10/2009 @ 15:35
Catégorie : Histoire de la commune
Page lue 1892 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article


Réaction n°1 

par EYMET le 23/01/2009 @ 18:59

Légendes bien imagées, on aurait envie d'y croire, mais....
Restons sur terre, tout est l'oeuvre de l'Homme, le bon comme le mauvais, en l'occurrence, pour ce bloc de pierre, cela a dû demander une énergie et une volonté extraordinaire pour la mise en place.
Continuez à chercher, bon courage et amitiés du Périgord ou nous aussi on a nos mystères.

 
Le mot de la rédaction

Bienvenue sur le site " Au fil du Bradon


 

 

Vous voici sur le site internet de la commune de Milly sur Bradon (55) qui se veut le site de tous ses habitants. Ils ont a leur disposition des albums photos, des articles qui leur sont accessibles.Dans la boîte " La vie de la commune ", nous allons, autant que possible, parler de l'ancien Milly et des événements qui se déroule dans cette commune, mais ces articles ne peuvent paraîtrent qu'avec la collaboration de tous les habitants qui ont tous une histoire, une photo, une anecdote ou "un je sais quoi" qui vont permettre de faire vivre ce site et de montrer aux internautes qu'un petit village de la Meuse sait vivre à une époque qui se modernise.


 
Pour être toujours informé des articles qui seront postés sur le site, inscrivez vous en cliquant sur "Devenir membre" dans la boîte Préférences de droite vous pourrez aussi proposer vos articles à la rédaction.

Nous avons mis pour commencer un article " L'ancienne école " qui regroupe des photos de classe. Si quelques uns se reconnaissent ou connaissent une personne présente sur ces photos, nous serons très heureux d'ajouter des noms dans les légendes des photos, et des reportages sur les maisons anciennes du village avec leurs histoires. Pour cela, nous avons besoin de l'aide des habitants en nous faisant parvenir un mail (cliquez ICI ) pour expliquer vos idées que nous vous aiderons à concrétiser.

Il y a aussi un reportage photo sur l'église, celui-ci ne demande qu'a être alimenté d'histoires ou d'anecdotes s'y reportant.

 

 
Quoi de neuf ?

 

Vous voulez être averti dés qu'une nouveauté parait sur ce site ?


INSCRIVEZ VOUS A LA LETTRE D'INFORMATION.
 

 
Visites

 103938 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Les parutions
28/02/2010 Photos de classe
20/11/2009
Concours de belote
25/07/2009 Fête patronale
19/06/2009 CSSA Sedan
20/03/2009 Borne US
28/01/2009 Crues
23/01/2009 Légendes
21/01/2009 La hotte du Diable
12/01/2009 Veillée jeux
10/01/2009 Histoire de Milly
29/12/2008 Pose de la borne US
23/12/2008 La vie au 18ème
23/12/2008 Le père Noël
21/12/2008 Libération de Milly
06/12/2008 Défilé de la St Nicolas
14/11/2008 Jeannette
31/10/2008 Halloween
17/10/2008 Ecole 1965-1967
20/09/2008 Ecole 1948-1954
24/08/2008 Le vide-grenier
24/08/2008 Le vide-grenier
23/07/2008 Fête patronale
23/07/2008 Nouveaux arrivants
10/07/2008 Le carré militaire
30/06/2008 Photos aériennes
16/06/2008 Ouverture du site

En voir plus... En voir plus...

Météo en direct

Meuse Annuaire

Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 17 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
11 Abonnés
Design : Sabine Jeangérard - Creative commons - Optimisé pour Firefox
^ Haut ^